Skip to main content

Les financements de la DER/FJ répondent au besoin d’allègement du coût du crédit, aussi bien en termes de taux d’intérêt que de garanties demandées aux bénéficiaires. Il s’agit ainsi de faciliter l’accès au financement pour les entrepreneurs généralement exclus du système financier classique, afin de leur permettre de démarrer une activité génératrice de revenus ou d’en consolider une existante.

En effet, la DER/FJ applique un taux d’intérêt de 5% (TEG) sur les financements accordés, exception faite sur les projets en cofinancement avec les institutions financières pour lesquels le taux d’intérêt est plafonné à 8%. Il convient de noter que d’autres mesures d’assouplissements sont prévues dans une logique de discrimination positive à l’endroit de couches vulnérables de notre population, notamment les personnes vivant avec un handicap.

La DER/FJ a dans son mécanisme trois guichets de financements permettant d’appuyer les entrepreneurs de façon directe et également d’organiser la structuration de filières viables pour un plus grand effet d’échelle :

Autonomisation
économique :

financements plafonnés à 1 000 000 de FCFA et destinés aux couches les plus vulnérables, individuellement ou préférablement en groupements

Automatisation économique
Financement des MPME :

Financement
des MPME :

crédits destinés à l’investissement et à la prise en charge du besoin en fonds de roulement pour accompagner les PME. La DER/FJ travaille également avec les structures d’appui à l’entrepreneuriat et l’emploi telles que l’ANPEJ, le FONGIP et le 3FPT pour le financement des projets accompagnés dans le cadre de leurs interventions

Chaines de valeur :

financements spécifiques destinés à la création, à l’extension et à l’animation de pôles regroupant des corps de métiers ou des activités pouvant être structurées en chaînes de valeur

Automatisation économique