Aller au contenu principal

Le Projet d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes, première phase (PAVIE I) aura pour objectif global d’appuyer la création d’emplois pour les jeunes et les femmes grâce à la promotion de l’entrepreneuriat. Sur le plan spécifique, il contribuera à la valorisation des initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes à travers : i) l’accès au financement et ii) l’accompagnement technique des entrepreneurs aussi bien dans les métiers que dans la gestion d’entreprise dans une perspective d’assurer la viabilité et la pérennité de leurs entreprises. Son coût total de 90,55 millions d’UC est financé par un prêt FAD de 10 millions d’UC, d’un prêt BAD de 39 millions d’UC (48,828 millions d’Euros), d’un cofinancement de 15,97 millions d’UC (20 millions d’euros) de l’AFD et de la contrepartie du gouvernement d’un montant de 25,58 millions d’UC (21 milliards de francs CFA). D’une durée de trois (3) ans, le projet conçu sur une approche par la demande et mis en oeuvre en coordination avec le secteur privé, notamment les banques et les institutions de microfinance, permettra de financer les initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes sur toute l’étendue du territoire sénégalais tout en apportant un accompagnement technique sur le plan métier et en matière de gestion d’entreprise. A terme, le projet permettra : (i) de financer plus 14 000 initiatives entrepreneuriales pour un volume de financement de l’ordre de 61 milliards de francs CFA soit 80 millions d’UC ; (ii) de générer ou de consolider environ 65 000 emplois directs et 89 000 emplois indirects, soit au total 154 000 emplois dont 60% destinés aux femmes ; (iii) de former plus de 27 000 entrepreneurs dont plus de 15 000 femmes, soit 55% ; (iv) d’appuyer la transformation digitale de 2 200 entreprises et de formaliser 3 500 autres (dont 50% dirigées par des femmes) . Le projet mettra en place un dispositif de suivi et d’encadrement des initiatives accompagnées dans le but d’éviter les détournements d’objectifs ainsi qu’un dispositif de suivi géolocalisé des investissements.

 

afdb.org : Lire tout l'article