Aller au contenu principal

Suite aux résultats probants  obtenus par la Délégation générale à l’Entreprenariat des Femmes et des Jeunes (DER/FJ) qui a injecté à date près de 54,4 milliards dans l’économie sénégalaise pour faciliter l’accès au financement et à l’accompagnement technique pour les entrepreneurs, la DER/FJ a conclu un accord de prêt de 150 millions de dollars la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la mise en œuvre du Programme d’Appui et de Valorisation des Initiatives Entrepreneuriales des Femmes et des Jeunes (ProVIE).

 

Le PAVIE I représente la première phase de ce programme sur une durée de 3 ans et avec un budget alloué de 74 Milliards francs CFA incluant le financement de la BAD qui s’élève à 41 milliards de francs CFA et un prêt de l’Agence Française de Développement d’un montant de 13 milliards de FCFA sur la contrepartie du gouvernement du Sénégal.

 

L’objectif du PAVIE est d’appuyer la création d’emplois pour les jeunes et les femmes grâce à la promotion de l’entrepreneuriat et la densification du tissu économique des MPME en proposant un accompagnement technique et financier aux initiatives entrepreneuriales ciblées. A cet effet, la structuration des chaînes de valeur agricoles et artisanales, pilier de notre croissance économique, est le fer de lance du PAVIE et illustre ainsi la volonté publique de faire du Sénégal un véritable vivier de champions nationaux dont la performance favorisera l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et la création d’emplois pérennes et durables.

 

Le PAVIE permettra à terme de financer plus 14 000 initiatives entrepreneuriales pour la création d’environ 154 000 emplois dont 60% destinés aux femmes. Il contribuera également à l’amélioration des capacités techniques des bénéficiaires à travers la formation et le renforcement de capacités de 27 000 entrepreneurs dont plus de 15 000 femmes, soit plus de la moitié. La promotion de l’innovation et des technologies numériques constituent également un volet important du PAVIE. En effet, 2 200 entreprises seront accompagnées à la transformation digitale et ceci, en plus de la formalisation de toutes les entreprises déjà accompagnées par la DER/FJ. En outre, le mécanisme de suivi des financements sera renforcé par un dispositif de suivi géolocalisé des investissements.